Géothermie

Les pompes à chaleur géothermie valorisent les calories du sol ou de l’eau des nappes par le biais de réseaux de capteurs, de sondes ou de forages d’eau. Ce type de PAC (pompe à chaleur) est très performant quelle que soit la température hivernale. En effet, les capteurs sont installés à la profondeur requise pour que la température y soit à peu près constante toute l’année et toujours suffisante.

Géothermie de surface

Aux profondeurs qui intéressent les pompes à chaleur géothermiques (ou pompes sur capteurs enterrés), l’énergie du sol provient pour l’essentiel du rayonnement solaire et de la migration des eaux de pluie dans le sol.

Captage horizontal

L’énergie est récupérée par des capteurs enterrés à 80 à 120 cm de profondeur. La terre dégage de l’énergie et de l’eau glycolée circule dans ce réseau, véhiculant ainsi cette énergie vers une pompe à chaleur qui la valorise en la restituant sous forme d’eau chaude pour le chauffage.

+ d'infos

Géothermie - Captage horizontal

Captage vertical

Une sonde est enterrée dans un forage pouvant aller jusqu’à 100 m de profondeur. Elle récupère l’énergie inépuisable contenue dans la terre à l’aide d’eau glycolée. L’énergie puisée est ainsi valorisée pour le chauffage de la maison.

+ d'infos

Géothermie - Captage vertical

PAC sur eau de nappe

En captage vertical, avec puisage d’eau directement dans la nappe phréatique, la pompe à chaleur assure une température constante pour chauffer votre logement.

+ d'infos

Géothermie - PAC sur eau de nappe

Points forts

  • Un système performant, générant des économies d'énergie considérables.
  • La possibilité de programmer son confort selon la saison.
  • Eau glycolée en circuit fermé (propre).
  • L’eau de la nappe n’est pas consommée et est restituée à son milieu naturel ; ce principe donne à la géothermie tout le caractère d’un système de production de chaleur écologique.
  • COP global important.

Points faibles

  • Les investissements initiaux sont importants mais réduits grâce aux crédits d'impôt.
  • La surface de terrain nécessaire pour une installation à captage horizontal est importante, soit environ 2 fois la surface habitable à chauffer.
  • Une exploitation verticale nécessite des démarches administratives concernant la protection du sous-sol (déclaration de sondage à la DRIRE, loi sur l’eau…).

Vous souhaitez changer votre installation, vous avez un projet ? N’hésitez pas à nous contacter.

* renseignements obligatoires

Guérin énergies02 96 309 343Lieu-dit QuenhouëtZ.A. de Pommeret - BP 4722120 Hillion